Présentation

  • Présentation du « Laboratoire de Géographie Urbaine »

Fondateur : Guy BURGEL, professeur à l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense (CV et bibliographie)

Téléphone : + 33 (0) 6 07 35 65 62

Fax : + 33 (0)1 40 71 52 58

E-mail :   guy.burgel@u-paris10.fr

Depuis sa création en 1976, le « Laboratoire de Géographie Urbaine » a fondé sa problématique sur la comparaison des mécanismes de l’urbanisation contemporaine : inégalité des niveaux de développement économique, importance des cultures nationales et régionales, rôle des politiques publiques. La mondialisation renforce, notamment pour les plus grandes métropoles, cette position heuristique : les logiques s’unifient (compétition, image et identité de la ville), mais les réponses se différencient. C’est cette problématique unique de comparatisme et de pluridisciplinarité qui anime toutes les activités du « Laboratoire de Géographie Urbaine » : recherche, formation doctorale, documentation, édition.

II. Formation doctorale

La formation doctorale «  Ville et Société  » fut longtemps à mettre à l’actif réciproque du Laboratoire et de l’action pédagogique pour le perfectionnement de jeunes chercheurs dans le domaine des études urbaines. La formation «  Ville et Société  », rattachée à l’Ecole doctorale « Ēconomie, Organisations et Société », était une formation pluridisciplinaire, regroupant autour du « Laboratoire de Géographie Urbaine » : géographes, historiens, économistes, sociologues, psychologues, juristes, architectes appartenant à l’Université de Paris X, au CNRS, et à trois écoles d’architecture parisiennes (Ēcole de Paris-La Villette, Ecole de Paris-Malaquais, Ecole de Paris Val-de-Seine).

L’attractivité de cette formation est attestée par la soutenance de plusieurs dizaines de doctorats (fichier en cours de constitution), dont les titulaires occupent actuellement des postes de responsabilité dans les collectivités territoriales ou d’enseignement dans des Universités françaises et étrangères (Europe, Asie, Amériques, Afrique).

Depuis 2001, des séminaires de doctorat permettent le suivi des doctorants: trois sessions sont ainsi organisées au cours de l’année universitaire, s’ordonnant autour d’approches théoriques et d’exposés méthodologiques, regroupés autour de trois problématiques prinicipales : fonctionnalité des villes, forme sociale et forme spatiale, gouvernance politique de la ville. L’expérience s’est poursuivie de 2005 à 2011 au CNAM (Conservatoire National des Arts et Métiers), centrée notamment sur la thématique du Grand Paris. Depuis 2012, le séminaire est accueilli à l’IAU-idf (Institut d’Aménagement et d’Urbanisme de la Région Ile-de-France), associé depuis 2015 à l’Ecole Normale Supérieure.

III. Coopérations internationales

Les relations bilatérales   entre le Laboratoire et un certain nombre d’institutions universitaires étrangères n’ont cessé de se développer au fil des années   sous forme de conférences et de missions d’enseignement, d’accueil de stagiaires, et de préparation de publications communes. Les institutions concernées sont :

  • En Algérie :   Université Houari Boumédienne d’Alger (Professeur Ali Hadjiedj), Université de Constantine (Professeur Fatiha Benidir), Université d’Oum el Bouaghi (professeur Salah Bouchemal) ;
  • Aux États-Unis :   Hunter College de New York (Professeur Victor Goldsmith) ; Woodrow Wilson Center de Washington (Professor Blair Rubble) ;
  • En Grèce :   Ēcole Polytechnique d’Athènes (Professeur Minas Angelidis, Sophia Avguerinou, Nikos Belavilas), Université Pantios (Professeur Zakharias Demathas) et Université Aristote de Thessalonique (Professeurs Aghis Anastassiadis et Kyriaki Tsoukala), Université de l’Égée (professeur Frangiskos Kalabasis), Université de Drama (professeur Nicolas Spitalas) ;
  • En Iran :   Faculté des Sciences Sociales de l’Université de Téhéran (Professeur Mahmoud Taleghani) ;
  • Au Portugal :   Université de Lisbonne (Professeur Jorge Gaspar) ;
  • En Russie :   Institut de Géographie de l’Académie des Sciences de Russie, Université nouvelle de Moscou (Professeur Slava Shuper), et Institut du Patrimoine (Professeur Youri Védenine).

Plus récemment, des projets ont été élaborés avec les Universités suivantes :

  • Au Gabon :   Université Omar Bongo (Professeur Jean-Claude Ndong Mba) ;
  • Au Brésil :   Université Fédérale de Rio (Professeurs Vainer et Axelrad);
  • En Argentine   : Université de Lanus-Buenos Aires (Professeur Pedro Sondereguer);
  • Au Mexique   : Université Autonome Métropolitaine de Mexico (Professeur Carmen Bernardez).

Les accords de coopération concernent là encore aussi bien des actions de formation, d’échanges d’enseignants et de chercheurs, d’analyses de cas, que de publications communes notamment par le biais de numéros spéciaux de la collection  Villes en Parallèle (voir catalogue des n° disponibles, voir n° 47-48). Ils témoignent d’un rayonnement incontestable de la structure.